CONFÉRENCE GRATUITE EN LIGNE

Vendredi 6 Juillet 2018 à 18h

Webinar interactif sur le thème du retour à la maison après chirurgie bariatrique, animé par le Docteur Bernard GRUNBERG

Vous pourrez poser vos questions en directs après la présentation.

Pour les personnes inscrites ne pouvant pas être présentes lors du direct, vous recevrez un lien pour accéder au replay.

Inscrivez vous 

JE SOUHAITE M'INSCRIRE >>>>

 

 

du 29 JUIN au 01 JUILLET venez nous rejoindre PLAGE RICHELIEU - CAP D'AGDE

Logo beach games

La première édition des Beach Games en France, du 29 Juin au 1er Juillet 2018, a pour vocation de regrouper des événements sportifs sur toute la plage Richelieu (3Km de sable).
Les phases finales auront lieu dans une arène conçue pour l’événement. Le principe même des Beach Games est donc le sport sur sable avec plusieurs déclinaisons : le sport santé, le sport fun et le sport vacances, le tout en mixant haut niveau et sport pour tous.

Cet événement sera soutenu, au premier plan, par la Ligue  Contre l’Obésité (LCO).

Le samedi soir, en collaboration avec FUNRADIO, nous organisons un concert jusqu’à minuit avec une tête d’affiche de renom.

 

 

DU 23 au 24 JUIN 2018 à OULETTE

 Venez nous rejooindreSourire

renseignement et inscription sur le site de

VIVRE EN FORME

http://www.asso-vivre-en-formes.fr

DU 24 au 26 MAI 2016 NOUS SOMMES à NANCY

 
 
 
offco 2018 - nancy - chirurgie obésité
 - mid-med.com

 Après trois années consécutives dans le sud-est de la France,

cette année la Lorraine a été choisie pour accueillir le  congrès de la SOFFCO MM à Nancy.

Cette réunion rencontre un succès croissant,

réunissantl'ensemble des acteurs impliqués dans la prise en charge des patients obèses :

chirurgiens, médecins nutritionnistes, psychiatres,

diététiciennes, médecins ré-adaptateurs, infirmiers,

kinésithérapeutes, patient intervenant éducateur thérapeutique,

associations de patients et la Ligue Contre l'Obésité.

Nous sommes très fière de vous annoncez que

toutes les associations qui composent FLONA

seront présentes sur le congrès!

cette année des nouveautés !

Pour vous permettre de suivre en direct le congrès

  • des interviews de professionnels de santé
  • des Facebook Live

le premier rendez vous en direct : JEUDI 24 à 9h30


 

 
 

SAMEDI 19 MAI AU TEICH

VENEZ NOUS REJOINDRE EN COMPAGNIE DES ASSOCIATIONS CEKIDIS - ACEPTA - ALOA 47 - OPA 40

BONNE HUMEUR GARANTIE

du 03 au 6 Mai 2018 BORDEAUX

 

Nous voulons faire du mois de Mai, le mois du poumon, en France, en Europe… et bientôt dans le monde !

MAI POUMONS, Le Village, c’est le souhait de sensibiliser le grand public au rôle clé du poumon. L’idée ? Créer une démarche éducative qui vise la participation de l’individu pour entrainer un changement de comportement pour lui et pour ceux dont il est responsable mais aussi pour l’environnement : c’est « l’éco-poumon ».

Avec plusieurs lieux d’animations au cœur de la ville, MAI POUMONS, Le Village est une manifestation grand public riche de contenu, et conviviale: jeux, quizz et animations autour du poumon sur la place du Village, spectacle et conférence en centre ville et yoga géant au bord de l’eau pour clore en beauté les 4 jours de manifestation!

Un moment de détente instructif et une expérience de prévention individuelle et collective unique autour de la santé du poumon et de son environnement.

demandez le Programme:

Jeudi 3 Mai
 
De 19H00 à 20H30
CONFÉRENCE
 
Mes poumons: j’en prends soin !
 
Pr Chantal RAHERISON, Pneumologue (CHU de Bordeaux)
David COMMUNAL (Directeurde l’association PROF’APA)
 
Quai Richelieu, face à la Porte de Cailhau
 
Vendredi 4 et Samedi 5 Mai
De 14H à 19H
PLACE DU VILLAGE
Animations & Prévention autour du poumon
Quai Richelieu
, face à la Porte de Cailhau
 
Dimanche 6 Mai
De 10H à 12H
QI GONG ET YOGA GEAN
T
Quai Richelieu
, face à la Porte de Cailhau

Vendredi 27 Mai à TULLE

DIMANCHE 8 MARS JOURNEE MONDIALE DE LA SANTE

FELICITATION!!!!!!! Aime bienAime bienpour votre mobilisationCourCour


DIMANCHE 8 AVRIL 2018
nous sommes à ce jour 25 engagés sur le 10 km SauvageSauvage{#smileys123.tonqueout}
BravoSourireSourire aux associations du réseau FLONA qui vont courir pour la Lco France David Nocca à l'occasion de la journée mondiale pour la santéCourAime bien

Soirée de gala au profit de la Ligue contre l'obésité

  1. Une très belle soirée un Président David Nocca, une Vice Présidente Nadjette Guidoum une directrice de Ligue Agnes Maurin et une représentante des associations Patricia Nowak très heureux!! la soirée a permis de récolter 55 000 euros au profit des 3 associations.

Brigitte Macron soutient le combat contre l'obésité

Un groupe de travail en lien direct avec la Présidence de la République

«Cette rencontre avec Brigitte Macron nous a permis de lui exposer la situation dans son ensemble. Je lui ai remis un rapport exposant les souhaits et observations des patients des 58 associations que je représente, concernant la prise en charge et le parcours de soins des patients. Ce rapport met en évidence la nécessité de mutualiser les moyens, les compétences et les ressources. Il a été décidé de constituer en tant que force de proposition un groupe de travail en lien direct avec la présidence». C'est ainsi que dès son retour, tous les représentants des associations de la Nouvelle-Aquitaine se sont retrouvés autour de Patricia Nowak «pour travailler ensemble sur la création d'un programme d'action, et ce très rapidement.

Jeudi 15 Mars 2018 Mme MACRON, Recevait les représentants nationaux et régionaux des patients souffrant de la maladie chronique de l’obésité au Palais de l’Elysée.

Mme Patricia NOWAK

Représentante nationale des associations de de patients obèses de la Ligue Nationale Contre l’Obésité.

Présidente de FLONA (Fédération de Lutte contre l’Obésité & les Apnée du sommeil en Nouvelle Aquitaine)

Membre du CA de la Ligue Nationale contre l’obésité

Membre du CA de la plateforme régionale  d’éducation thérapeutique ETHNA

Patient éducateur /coordonnateur de programme

Mme Lydie BOURY

Présidente de l’association les Petits Poids (Somme)

Vice présidente de la fédération FALESCO

Patient éducateur

Mr Jacques LECLERC

Président de la Fédération Régionale des Hauts de France FALESCO (Fédération d’associations de lutte d’écoute et de soutien contre l’obésité)

Mme Monique ROMON

Présidente de la Société Française de Nutrition              

Ø  Après avoir exposé la situation critique de l’obésité au niveau national et les difficultés que rencontre les patients et les associations de patients  victimes de discriminations et de persécution au quotidien.

Ø  La difficulté de la ruralité à accéder au parcours de soin .

Ø  Un rapport a été remis par Mme Nowak exposant les souhaits et observations des patients et des 58 associations qu’elle représente, concernant la prise en charge et le parcours de soins des patients. Ce rapport met en évidence la nécessité de mutualiser les moyens les compétences et les ressources.

Ø  Force de proposition, un groupe de travail a été constitué  en lien direct avec la présidence.

Ø  Au - delà des engagements que le Président a pris lors de la campagne présidentielle,  Mme Macron nous a assuré que les problèmes liés à l’obésité et plus généralement aux maladies chroniques sont au cœur de ses préoccupations

Ø  Mme Macron a été très sensible aux témoignages, à l’appel au secours que nous lui avons lancé.

Ø   Mme Macron nous à proposer son aide, pour changer le regard sur cette maladie et faire bouger les choses.            

Communiqué de presse validé par le Palais de L’Elysée.

les 08 juin 2017

nous serons à Angoulème dans le cadre

Projet Régional de Santé (PRS) 2018-2027

en Nouvelle-Aquitaine,

ou nous siègeons.

Photo d'une famille avec 3 générations
La loi 2016-41 du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé instaure un nouveau Projet régional de santé (PRS), maintenu dans son principe, avec 3 nouvelles composantes : un Cadre d’orientation stratégique (COS) à 10 ans, un Schéma régional de santé (SRS) unique à 5 ans et un Programme régional relatif à l’accès à la prévention et aux soins des personnes les plus démunies (PRAPS).
Ce qui change:
 
  1. Un Schéma régional unique, permettant de développer les coordinations entre structures et professionnels pour faciliter les parcours et maîtriser les dépenses de santé ;
  2. Un PRS recentré sur des priorités stratégiques lisibles, décliné en objectifs opérationnels et en résultats attendus. Le PRS cible le résultat et donc l’usager ;
  3. Un PRS à l’échelle de la grande région qui tire le bilan de l’existant pour définir une politique régionale de santé unique.

Samedi 10 juin 2017

Rendez vous à PAU avec l'association

Résultat d’images pour logo de l'association
 vivre en forme de pau

http://www.asso-vivre-en-formes.fr/wp-content/uploads/2017/06/AFFICHE-DEFILE-HD.png

 

 

Lundi 12 juin 2017

Assemblée Générale Extraodinnaire du CISS PC à Niort

Mercredi 13 juin 2017

Vous pourrez nous rencontrez à Mimizan pour la Mise en place  de

"SPORT SUR ORDONNANCE"

Les médecins peuvent prescrire, depuis le 1er mars, une activité physique aux 10 millions à 11 millions de Français souffrant d’une affection de longue durée.

image: http://s2.lemde.fr/image/2017/02/28/534x0/5086909_6_2bec_a-paris-en-octobre-2016_8817307736deebad616da17963135c0a.jpg

A Paris, en octobre 2016. A Paris, en octobre 2016. LIONEL BONAVENTURE / AFP

Depuis le mercredi 1er mars, les médecins peuvent  prescrire de l’activité physique à leurs patients souffrant d’une affection de longue durée (ALD)

Soit de 10 à 11 millions de Français atteints par l’une des quelque trente maladies concernées (diabète, maladie de Parkinson, cancer, etc). C’est un grand pas, dans un pays qui figure parmi les plus gros consommateurs de médicaments en Europe. L’annonce avait été faite le 30 décembre 2016 lors de la parution du décret de la loi de santé de janvier 2016.

Problème : si tous les acteurs se félicitent de la reconnaissance de cette thérapeutique dont l’efficacité n’est plus à prouver, ils en soulignent les limites. En effet, ces activités physiques ne seront pas prises en charge par l’Assurance-maladie.

Or,

« si l’on veut que cela fonctionne,

il faut un système organisé et financé »

 

Concrètement, aujourd’hui,

« si les collectivités locales ou l’Etat ne prennent pas en charge, le patient devra payer de sa poche, le risque étant d’accroître les inégalités sociales de santé, c’est inacceptable »



 

 

Jeudi 14 juin2017

 

En route pour Limoges pour un travail commun sur l'éducation thérapeutique du patient avec le CCECQA - l'ARS, & le CISS

 

Résultat de recherche d'images pour "limoges"